La différence entre le double et le triple vitrage

Pour renforcer l’isolation de ses fenêtres, rien de tel que du double ou du triple vitrage. En effet, ce sont des alliés majeurs pour minimiser les déperditions énergétiques de la maison et réaliser de belles économies sur la durée. Toutefois, il est nécessaire de choisir entre le double et le triple vitrage. Pour vous aider, découvrez dans cet article ce qui différencie ces deux types de vitrage.

Les avantages du double vitrage

Le double est vitrage est composé de deux vitres séparées par des gaz rares comme de l’argon ou du krypton. C’est le modèle le plus répandu du fait de sa très bonne performance isolante tout en étant accessible à bon prix. De plus, il affiche actuellement d’énormes progrès en matière d’isolation phonique et thermique. Les modèles les plus récents présentent d’ailleurs un coefficient d’isolation de 1.0 contre 0,98 pour un triple vitrage. L’épaisseur d’un double vitrage s’estime généralement à 4 mm pour les deux vitres et à 20 mm pour l’espace rempli de gaz rare. Par ailleurs, ce type de vitrage résiste parfaitement aux chocs et aux coups ce qui améliore la protection contre les tentatives d’effraction. Dans tous les cas, il reste une solution pertinente et efficace pour sécuriser vos fenêtres.

La différence entre le double et le triple vitrage

Zoom sur le triple vitrage

Le triple vitrage est formé par 3 couches de verres espacées de lames remplies d’air ou de gaz. En terme d’isolation, c’est la meilleure solution qu’on puisse trouver. Pour cause, son coefficient de conductivité thermique est beaucoup plus faible par rapport à celui d’un double vitrage. Et le principe est que, plus le coefficient est bas, meilleure est l’isolation thermique. Cependant, son isolation phonique est moins probante que sur le double vitrage. Le triple vitrage a tendance à transmettre de manière moindre la lumière solaire ce qui génère des sensations d’inconfort en hiver. Il est donc à privilégier dans les régions froides avec peu d’ensoleillement. Sans oublier le fait qu’il est extrêmement lourd obligeant ainsi à vérifier la solidité de la menuiserie. Et si celle-ci n’est pas suffisamment solide, il faut impérativement remplacer la menuiserie existante par un modèle plus résistant. De quoi générer des frais supplémentaires très conséquents. Pour finir, son prix est très élevé, soit de 80 % supérieur à celui d’un double vitrage. Qui plus est, ce type de vitrage n’est pas très rentable sur la durée puisque les économies obtenues à long terme ne pourront même pas compenser le coût de départ.